Définition

Le comble est la superstructure d'un bâtiment, qui comprend sa charpente et sa couverture. Par extension, on appelle également comble le volume compris entre le plancher haut du dernier niveau et la toiture du bâtiment (définition Dicobat).

 

On distingue principalement deux groupes de combles :

 

Les combles à fermettes (voir croquis n°1) : l'entraxe des fermettes est en général de 0,60m, empêchant tout aménagement (le volume des combles est un enchevêtrement de bois de charpente). Leur aménagement nécessite donc la modification de la charpente. Ce type de charpente est rare dans les immeubles collectifs, mais plus courant dans les logements individuels. Leur aménagement n'est pas envisageable, sauf modification complète de la charpente (surélévation) et du plancher, qui n'est généralement pas conçu pour supporter les charges normales d'un usage d'habitation.

 

Les combles à fermes traditionnelles (voir croquis n°2) : ces combles sont en général constitués de plusieurs fermes (leur nombre dépend de la forme et de la taille de la toiture, et de la portance des poutres utilisées). Les planchers de ce type de combles peuvent être porteurs (conçus pour supporter les charges normales d'un usage d'habitation) ou non.

 

Conseils des caue

Quatre grandes catégories d'aménagement de combles peuvent se présenter :

 

- Aménagement de combles existants (greniers perclus le plus souvent) : il consiste à en changer la destination sans changer la volumétrie générale de l'enveloppe extérieure (pas de modification des pentes de toiture). En général, l'aménagement consiste à faire une pièce à partir d'un comble (grenier qui devient chambre, bureau, séjour…). L'aménagement devra tenir compte des ouvertures futures à pratiquer (fenêtres de toit, lucarnes...).

 

- Aménagement de combles à créer : dans le cas où l'on dispose d'une pièce à grand volume sous toiture, sans combles, on peut être amené à créer un plancher intermédiaire sur tout ou partie de ce volume. La partie haute du volume sera le comble créé.

 

- Récupération de volume de combles : c'est le cas où existe, au-dessus du plafond du dernier étage, un comble dont la hauteur ne permet aucun aménagement habitable. En enlevant le plafond du dernier étage, on peut augmenter le volume en hauteur de la pièce, sans en changer, ni la destination, ni la surface. Ce cas est fréquent en ville par le rachat des combles de la copropriété par le copropriétaire du dernier niveau.

 

- Récupération de volume et création de combles : dans le cas où l'on dispose au dernier étage, au-dessus d'un plafond d'une bonne hauteur, d'un comble dont la hauteur propre ne permet aucun aménagement, mais qui, ajouté à la hauteur sous plafond de la pièce qui est en dessous, donne au moins 4,50m de hauteur libre au total. Ceci permet, en abaissant la hauteur du plancher du comble, de créer deux volumes utilisables (au moins 1,80m de haut chacun). Ce cas est possible dans un immeuble collectif, par le rachat des combles de la copropriété par le copropriétaire du dernier niveau.

 
Les travaux à prévoir pour l'aménagement des combles sont en général les suivants :

  • Modification de la charpente (si cela s’avère nécessaire)
  • Modification du plancher (si nécessaire)
  • Création de fenêtres de toit ou de lucarnes
  • Création d’escalier d'accès, de garde corps
  • Cloisonnements, portes
  • Isolation thermique et phonique sous toiture
  • Électricité, plomberie, ventilation
  • Revêtement de sol et carrelage
  • Finitions de peinture, papiers peints...
Dans tous les cas, une vérification de l'état de la structure et de sa constitution par une personne compétente (architecte, ingénieur) est indispensable.
 
M. Ferreira, spécialiste pour tous vos travaux de rénovation, peinture intérieur et éxtérieur, pose de papier peint, parquet flottant, aménagement de vos combles, cloisonement et doublage intérieure type placo-plâtre et isolation.
 
RDV et DEVIS gratuit sous 48h. Intervention rapide, possible sous 3 à 15 jours.